I. Observation d'un enfant atteint de myopathie intégré dans une classe ordinaire (CE2) 4





télécharger 122.73 Kb.
titreI. Observation d'un enfant atteint de myopathie intégré dans une classe ordinaire (CE2) 4
page7/9
date de publication17.10.2016
taille122.73 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > loi > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9

c) Le cadre de l'intégration d'Yvan



L'intégration d'Yvan n'a pas fait l'objet d'un projet individuel écrit à proprement parler car l'école de S. a inscrit cette démarche dans la convention d'intégration, signée par tous les acteurs et renouvelée chaque année.

La demande d'intégration d'Yvan a émané de ses parents. A partir de là, s'il n'y a pas eu rédaction d'un projet individuel écrit pour Yvan, l'intégration s'est tout de même caractérisée par une forte concertation au sein de l'équipe éducative. C'est ainsi qu'un certain nombre des points du suivi méthodologique du PIIS ont été respectés. Un constat et une analyse des besoins ont notamment suivi la demande des parents d’Yvan. C'est grâce à cela que les aménagements matériels de l'école ont pu être effectués et que le besoin d'une auxiliaire d'intégration s'est fait ressentir.

Avant l'intégration effective d'Yvan, une réunion de concertation à l'initiative du directeur de l'école a rassemblé l'ensemble des intervenants ainsi que quelques personnes indirectement concernées: les parents d'Yvan, le médecin scolaire en relation avec des médecins spécialistes ayant en charge l'enfant, le kinésithérapeute, la psychologue scolaire, le secrétaire de la CCPE, l'équipe enseignante, les ASEM (agents spécialisés d’école maternelle), un représentant du comité des parents, des représentants du conseil municipal (la mairie finance le poste de l'auxiliaire d'intégration) et les parents d'élèves de la classe d'Yvan. C'est à partir de cette réunion qu'ont été prises la plupart des décisions reconnues comme indispensables pour une intégration réussie. Il s'agissait notamment de la demande d'intervention d'une auxiliaire l'intégration (la mairie de S. a accédé à cette requête), des aménagements spatiaux de l'école (c'est également la mairie qui s'en est chargée), de la mise à disposition des différentes chaises et fauteuils indispensables à l'enfant (la plus grande partie de ce matériel a été prêté par l'AFM : l'Association de France contre les myopathies).

Suite à cette réunion qui s'est déroulée en juin avant la première rentrée d'Yvan, une «convention d'intégration scolaire individuelle» a été signée par les différents acteurs de l'intégration (directeur de l'école, maître de la classe concerné, kinésithérapeute, psychologue, auxiliaire d'intégration, secrétaire de la commission) puis ratifiée par le président de la commission et validée par la famille. Cette convention précise les conditions et les modalités de l'intégration d'Yvan :

  • objectifs éducatifs et pédagogiques recherchés (les objectifs retenus correspondent à ceux des programmes scolaires en vigueur dans la classe suivie) ;

  • modalités d'accueil (temps de fréquentation, transport) ;

  • modalités de prise en charge (spécialités des intervenants extérieurs) ;

  • modalités de concertation (organisation, fréquence, lieu).

L'équipe éducative se réunit deux fois par an (décembre et juin) et reconduit le cas échéant la convention pour l'année scolaire à venir. Elle peut également décider de réaménagements éventuels (cela a été par exemple le cas pour l'installation d'un microphone ou encore pour les modifications dans le temps de fréquentation scolaire).
Après avoir vu comment était encadrée l'intégration d'Yvan, mesurons et analysons les écarts constatés entre un projet théorique d'intégration scolaire et la pratique au sein de l'école de S.

d) Analyse des écarts entre théorique et pratique



Dans le cas de l'intégration d'Yvan, la convention d'intégration joue la totalité de son rôle qui est de régir les responsabilités et l'intervention de chacun des partenaires. Elle vient de surcroît se substituer en partie au PIIS. C'est en effet dans la convention que l'on trouve les modalités de la prise en charge de l’enfant et celle relatives à la concertation des acteurs.

Il est cependant possible de relever deux attributs que se donne en principe un projet d'intégration scolaire et que l'on ne retrouve pas dans la convention d'intégration d'Yvan. Il s'agit tout d'abord de l'explicitation des objectifs pédagogiques et éducatifs. En effet, pour Yvan, ces objectifs sont confondus avec ceux des autres élèves se trouvant au même niveau du cursus scolaire que lui. Il n'y a donc pas en ce sens individualisation du projet. Sur le plan des objectifs spécifiques aux besoins de l'enfant, rien n'est précisé quant à l'articulation avec les objectifs communs de la classe. Donne-t-on une priorité à l'intégration sociale ? Au développement de la communication langagière ? A l'apprentissage de tel ou tel savoir ? Il est possible que cette absence de spécification des objectifs éducatifs et pédagogiques soit due au fait que la priorité est implicitement donnée à l'acquisition des compétences disciplinaires, point sur lequel les parents d'Yvan se révèlent particulièrement attentifs.

Outre celle d'un flou quant aux objectifs pédagogiques, une autre raison de déplorer l'absence d'un PIIS est qu'au sein de l'école de S., comme de toute autre école, l'équipe pédagogique peut évoluer et les acteurs peuvent changer. Or, un projet individuel d'intégration scolaire s'avère être un outil d'information essentiel. Il permet aux nouveaux venus dans l'équipe éducative de prendre connaissance de l'histoire de l'intégration d'un enfant handicapé. Il est également une base de communication non négligeable entre l'école et ses différents partenaires représentés par exemple les membres d'un RASED, un établissement spécialisé, etc.

En ce qui concerne l'exemple d'Yvan, il est tout de même possible de constater une très bonne coordination des acteurs malgré les absences relevées dans le cadrage écrit de l'intégration.

L'implication des parents d'Yvan favorise particulièrement cette situation. En effet, ils détiennent un rôle clé de l'intégration en articulant un grand nombre de démarches (lien avec l'AFM pour le prêt de l'ordinateur par exemple). Ils sont par ailleurs très proches de l'équipe éducative et très présents lorsque cela s'avère nécessaire : la convention d’intégration précise que l'un d'eux remplace l'auxiliaire d'intégration en cas d'absence de cette dernière. Par ailleurs, le fait que les parents d'élèves des futurs camarades d'Yvan aient été conviés à la réunion de concertation précédant la première rentrée scolaire d'Yvan marque une réelle volonté de socialisation. Cela dénote d'une préparation solide à l'intégration de l'enfant.

Il est alors possible d’affirmer que malgré un projet individuel non écrit, il existe une coordination exemplaire autour de l'intégration d'Yvan, ce qui reflète la volonté et le dévouement de chacun des acteurs y participant.
Mais, de manière générale, que représente la notion de réussite pour un enfant intégré ? Quels avantages peut-il tirer d’une telle situation ? Le bénéfice est-il plus grand pour lui que s’il avait été orienté vers une structure spécialisée ? Existe-t-il des limites à cette démarche ? Et qu’en est-il des avantages et des limites pour les autres élèves, pour l’enseignant ?... L’intégration scolaire suscite de très nombreuses interrogations qui ouvrent le débat sur ses enjeux éducatifs. C’est pourquoi une réflexion thématique s’avère nécessaire.

1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

I. Observation d\Témoignage de vie de Pierre
«différence». Echec par la suite de la scolarisation, car Pierre n’est pas intégré correctement dans sa classe. Passage par un institut...

I. Observation d\Rechercher, extraire et organiser l’information utile
«développement durable» est mené dans une classe de 4ème depuis septembre 2012, à raison d’1h par quinzaine. IL s’agit d’une classe...

I. Observation d\Le programme sera constitué dans un premier temps d'une classe. Cette...

I. Observation d\Module cardiologie
«classe économique» : voyages en avion dans une classe économique, en voiture ou en train

I. Observation d\Voici quelques informations importantes pour passer une bonne année scolaire
«de la main à la main» à son enseignant. Dans le cas contraire, même s’il est très débrouillard, votre enfant peut tomber et se faire...

I. Observation d\Le matériel utilisé : Deux à trois ordinateurs dans la classe, en...
«Je tape les touches». L’enseignant accompagne les groupes qui le découvrent. Les autres ateliers sont en relative autonomie

I. Observation d\La Psychologie de l’Enfant et de l’Adolescent
«aventures humaines», pourtant si simples en apparence, le but de l’ouvrage est largement atteint

I. Observation d\L ’observation réfléchie de la langue française
«autrement» dans le respect des programmes et de la dimension «Observation de la langue»

I. Observation d\Hors classe des agreges campagne d’avancement 2014
«Remarquable» ou «Exceptionnel». L’appréciation «Exceptionnel» doit correspondre à 10% de l’effectif total, dont «une proportion...

I. Observation d\E nseignement intégré (Item 3C)
«salé». L’examen général est rassurant: Poids 2610g, enfant tonique, eupnéique (fr = 30/mn). Fc = 130/mn au repos, pas de souffle...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com