Avant propos





télécharger 384.52 Kb.
titreAvant propos
page1/13
date de publication28.09.2017
taille384.52 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > droit > Bibliographie
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13
L’hospitalité des maisons d’hôtes



Avant propos


Ce document est un extrait de la thèse de doctorat en sciences du tourisme soutenu par Yves Cinotti le 20 juin 2011 à l’université de Perpignan Via Domitia, intitulée « Hospitalité touristique : conceptualisation et études de l’hospitalité des destinations et des maisons d’hôtes ».



Remerciements


Je remercie mon maître de mémoire pour le soutien qu’il m’a apporté tout au long de la rédaction de ce mémoire.



Sommaire


Avant propos 2

Remerciements 3

Sommaire 4

1)Cadres de l’hospitalité touristique 8

Introduction 9

1.1L’hospitalité, partage du chez-soi 12

1.2Partage 20

1.3Les chez-soi 24

Conclusion de la première partie 31

2)Hospitalité dans les hébergements touristiques 33

Introduction 34

2.1L’hôtellerie, activité hospitalière ? 34

2.2Les maisons d’hôtes et leurs propriétaires 41

Conclusion de la deuxième partie 44

3)Mesure de l’« hospitaliérité » des propriétaires de maisons d’hôtes 46

Introduction 47

3.1Mesurer à l’aide d’une échelle 47

3.2Création d’une échelle de mesure de l’« hospitaliérité » 55

4)les objets concrets singuliers comme IBM ou la MAISON D’HÔTES LA GURINIÈRE À MALAKOFF ou un INDIVIDU (un propriétaires de maison d’hôtes dans le cas d’une autoévaluation) ; 56

5)les objets abstraits collectifs prototypiques, comme les PUBLICITÉS EFFRAYANTES ou les RESTAURANTS MCDONALD’S, constitués d’un ensemble représentatif d’objets concrets ; 56

6)les objets abstraits collectifs inclusifs, constitués d’un ensemble exhaustif d’objets concrets, comme les APÉRITIFS À BASE DE VIN qui regroupent les vermouths, les vins doux naturels, les vins de liqueurs et les quinquinas (Cinotti, 2006). 56

Bibliographie 64

Table des annexes 76

Index 81

Table des figures 82

Table des matières 83




Introduction


L’hospitalité est pratiquée depuis des temps immémoriaux. De nombreuses sociétés, avant que se mette en place un état de droit, ont développé une éthique de l’hospitalité afin d’assurer la sécurité des voyageurs sans laquelle il n’y aurait eu ni voyage, ni commerce (King, 1995, p. 221). Au Moyen-Orient, chez les peuples nomades ou sédentaires, l’accueil du voyageur a toujours été la règle (Gotman, 2001, p. 54). Le livre de la Genèse (18,1-10)1 rapporte le geste d’hospitalité d’Abraham. Dans l’Antiquité gréco-romaine, l’hospitalité est un devoir : les lois de l’hospitium privatum et publicum protégeaient l’étranger (Grassi, 2001). Les apôtres Pierre et Paul, fondateurs des Églises chrétiennes, recommandent la pratique de l’hospitalité « sans murmurer » (1 P 4,9). Dès le ive siècle, les évêques et les supérieurs des monastères portent assistance aux chrétiens en quête d’un asile ou de subsistance (Lazard, 2001, p. 183). Les encyclopédistes voient l’hospitalité comme la « vertu d’une grande âme » (Diderot et Alembert, 1751). Mais Rousseau (1762, p. 57) déplore la destruction de l’hospitalité par l’affluence des hôtes. Certains considèrent que l’hospitalité a décliné au profit du droit et ne serait plus désormais qu’une affaire privée voire un luxe (Gotman, 2001, p. 45-46 ; Buzon, 1999).

Au plan académique, le concept d’hospitalité intéresse depuis la fin du siècle dernier les chercheurs français dans les champs de la sociologie, de la philosophie, de l’histoire et de la littérature. Pour Montandon (2001a, p. 24), la réflexion sur l’hospitalité, de la part des professionnels du tourisme, devrait être approfondie alors qu’elle leur semble parfois une chose évidente. Pourtant, les chercheurs français ne se sont guère intéressés à l’hospitalité dans le tourisme.

Deux thèses françaises (Seydoux, 1983 ; Gouirand, 1987) ont porté sur l’hospitalité et le tourisme. Elles s’appuient sur une littérature presque uniquement francophone2 dans les domaines de l’histoire, de la philosophie et du tourisme.

À partir des années soixante-dix, lorsque les professionnels américains de l’hôtellerie-restauration ont commencé à désigner leur secteur sous le vocable hospitality industry, toute une littérature en langue anglaise s’est développée autour du concept d’hospitalité. Mais les chercheurs anglophones ne parviennent pas à se départir de l’idée que l’hospitalité implique la fourniture d’un repas et/ou d’une boisson et/ou d’un hébergement.

Ce mémoire se focalise sur l’hospitalité dans les maisons d’hôtes. Alors que, entre 1995 et 2014, le nombre d’hôtel a diminué de 24 % et le nombre de chambres de 10 %3, le nombre de chambres d’hôtes a augmenté de 12 % entre 2004 et 2014 (Insee, 2005, p. 56 ; DGE, 2014, p. 65). Les touristes ne viennent-ils pas chercher dans les maisons d’hôtes une expérience d’hospitalité qu’ils ne pourront pas vivre dans un hôtel ? Certes, certains estiment que, dans le tourisme, on assiste à une instrumentalisation de l’hospitalité par l’argent, que l’hospitalité est un véritable don et ne doit pas donner lieu à rémunération (Montandon, 2001a ; Gotman, 2001, p. 5, p. 22 s.). On peut néanmoins se demander si les maisons d’hôtes pratiquent l’hospitalité ? Tel sera notre question de départ.

Partant de l’idée de Ricœur (1998) et Telfer (2000) que l’hospitalité est le « partage du “chez soi” », ce mémoire étudie d’abord la littérature concernant l’hospitalité afin de déterminer les cadres de l’hospitalité. Puis, après s’être demandé dans quel type d’hébergement on pratique l’hospitalité, une problèmatique est dégagée en se focalisant sur les maisons d’hôtes et deux hypothèses émergent. La troisième partie présente un projet d’étude empirique pour traiter les hypothèses à l’aide d’une échelle de mesure de l’« hospitaliérité ». La Figure (p. 8) synthétise la démarche de recherche.
Figure – Démarche de recherche

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Avant propos iconAvant-propos

Avant propos iconAvant-propos

Avant propos iconAvant Propos

Avant propos iconAvant-propos

Avant propos iconAvant propos

Avant propos iconRecherche documentaire -avant-propos

Avant propos iconAvant-propos : avis aux lecteurs de Flash-Services

Avant propos iconSurvivre Une biographie de Jean Rocan par Nicole Boudreau Avant-propos

Avant propos iconAvant-propos
«Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux.» (Guy Debord, La Société du spectacle, 1967)

Avant propos iconAvant propos aux Neuvièmes Rencontres de La Durance
«autres» dans l’histoire enseignée ? Par Dominique Santelli et Daniel Gilbert, professeurs





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com