Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique





télécharger 118.12 Kb.
titreChapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique
page1/6
date de publication04.10.2017
taille118.12 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique



I – Historique

Un des précurseurs est Pinel qui a enlevé les chaînes des malades et qui considéra les malades mentaux différemment que des délinquants. Il se bat pour un traitement digne des malades.

La psychologie clinique s’appuya sur la psychologie expérimental qui a permis de s’extirper de la philosophie et de la médecine.

La psychologie différentielle (Galon, Binet, Cattel,…) s’intéresse aux différence, ce qui permit une classification.

La phénoménologie revient sur l’expérience vécue avec un caractère historique et structurel, ce qui a eu une influence sur la psychologie clinique.

II – Développement et évolution : grandes lignes


  • 1896 - 1918 : discipline auxiliaire – fonction diagnostique essentiellement

  • 1918 – 1940 : consolidation de la discipline et de la profession – élargissement des activités diagnostiques (de l’enfant à l’adulte), de l’évaluation de l’intelligence et des aptitudes à la personnalité et du diagnostic à la prise en charge

  • 1940 – 1970 : reconnaissance de la profession – les fonctions du psychologue clinicien s’étendent (diagnostic et prises en charge global d’histoires de cas, planification de recherche, thérapie) – besoins et mise en place de nombreux programmes de formation

  • 1970 - … : activité diagnostique en faveur des activités thérapeutiques et de l’action préventive. Diversification des activités thérapeutiques (développement d’autres courants que la psychanalyse)

Aujourd’hui elle constitue une discipline et une profession à part entière, distincte notamment de la psychiatrie.

III – Les fondateurs et précurseurs


  • Philippe Pinel (1745 – 1824) : introduction d’une dimension clinique humaine dans le traitement des malades mentaux (malade considéré comme un être à part entière et plu seulement comme un aliéné)

  • Pierre Janet (1851 – 1947) : utilise le terme de psychologie clinique : intérêt pour l’étude en particulier du particulier en psychopathologie

  • Sigmund Freud (1856 – 1939) : influence théorique et technique : premières théories purement psychologiques des troubles psychiques et de leur traitement

  • Witmer (1867 – 1956) : fonde la discipline et profession en 1896 aux USA du premier « psychological clinic » (enfants handicapés mentaux)


IV – Les méthodes cliniques


Une des fonctions principales du psychologue clinicien est l’investigation.

Démarche compréhensive qui s’inscrit dans un projet thérapeutique.

Le psychologue a à faire avec une personne en situation de demande et/ou de souffrance à laquelle il doit répondre.

Nécessite de cerner le problème et de le restituer dans la singularité du sujet, dans sa dynamique individuelle.

La démarche du psychologue clinicien est donc un processus complexe qui s’étend de l’étape à la demande à l’étape du projet de soin, voire à l’intervention thérapeutique (évaluation et traitement).

Place centrale de l’évaluation dans la démarche du psychologue clinicien.

L’entretien clinique est essentiel dans l’évaluation, mais ce n’est pas le seul.

La première tâche de la psychologie clinique est naturellement de décrire son objet, les problèmes et les troubles psychiques.

Classification en psychologie selon 2 fonctions :

  • mise en ordre des phénomènes psychologiques (systématisation)

  • attribution des phénomènes ou des individus à des classes (diagnostic)

La particularité de la maladie mentale est que le patient ne sait pas nécessairement pourquoi il souffre.

V – Les classifications en psychologie clinique


  1. Catégorielle

Tous les éléments peuvent être rangés dans des classes nettement distinctes (Kraepelin : entité nosologique : symptôme, évolution, indications thérapeutique) On l’utilise beaucoup pour les troubles anxieux, dépressifs et de la personnalité. Exemple CIM-10, DSM IV-R.


  1. Dimensionnelles

La classification se fait en fonction de l’intensité ou la fréquence d’un trait. Il s’agit plutôt de décrire que de classer. C’est une approche + souple que celle catégorielle car on utilise plusieurs traits, les deux restent cependant complémentaire. BPRS


  1. La classification typologique

En fonction des types (configuration des traits). La présence de tous les traits n’est pas exigée, mais seulement de quelques uns. La comorbidité est l’association de plusieurs troubles.

Deux stratégies : arbre de décision ou comparaison de profils.
Exemple de la CIM-10 (classification internationale des maladies)

N’inclut les maladies mentales que depuis 1948.

Classification des troubles mentaux de l’OMS.

Pour faciliter la communication.

Liste des maladies psychiques chiffrées de 290 à 319 et un glossaire qui les décrit.

Ex : Psychoses 290 à 294
Le diagnostic rempli les fonctions suivantes :

  • décrire l’individu et son problème

  • analyser le développement et les causes du trouble (leurs origines, depuis quand il y a ce trouble,…). En général un trouble est multifactoriel.

  • classifier et donner un diagnostic différentiel, c’est-à-dire que une personne ne peut pas être et névrotique, et psychotique, et dépendant à l’alcool et ayant un trouble envahissant du développement. On dit pourquoi le patient souffre de ça mais pas de ça.

  • faire un pronostic clinique (si cette personne a ce problème là, voir ce que les études disent quant à son futur développement) et poser une indication

  • évaluer les effets de l’intervention (voir si elle est efficace ou pas)



  1   2   3   4   5   6

similaire:

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconCours : Introduction à la psychologie clinique
«Psychologie clinique» évoque autant une méthode qu'un domaine qui se confond pour une part avec celui de la psychopathologie (=...

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconMaster Professionnel de Psychologie Spécialité Psychopathologie et Psychologie clinique

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconIpc (Introduction à la Psychologie Clinique)

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconL’examen clinique et psychologique de l’enfant
«Méthode courte et intense d’évaluation clinique et diagnostique visant à saisir la spécificité individuelle du fonctionnement psychique...

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconChapitre 1: Genèse et champ de la clinique

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconHistoire de la psychologie clinique
«corps à corps» et une communication de «volonté à volonté». Mesmer use de massages et d’attouchements

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconRapport sexuel pendant la période supposée fertile lors de la méthode...

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconChapitre : Les Thérapies Cognitivo-Comportementales (tcc)
«la psychologie scientifique n’a pas a spéculer sur l’âme ou l’esprit mais doit se limiter à étudier par l’observation méthodique...

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconPsychologie clinique et psychopathologie
«Palo-Ato» → sont des gens qui pensent que certaines maladies mentales sont troublées par la communication comme la communication...

Chapitre : Initiation à la méthode en psychologie clinique iconII/ Le champ disciplinaire de la psychologie
«psychologie» provient de deux mots grecques : psyche = âme; logia = science : science de l’âme (sciences humaines)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com