Bibliographie : 39





télécharger 219.39 Kb.
titreBibliographie : 39
page5/10
date de publication03.02.2017
taille219.39 Kb.
typeBibliographie
m.20-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

3.2Caractérisation du risque et proposition de valeurs de référence de qualité des eaux de baignade

3.2.1Caractérisation du risque


Au moment de l’étude, les données sur la fréquentation des baignades en France étaient diffuses et peu accessibles. La Direction Générale de la Santé disposait des données de la surveillance sanitaire des baignades en France. La finalité de ce recueil d’information n’étant pas d’évaluer la fréquentation, la collecte des données de fréquentation s’est avérée non exhaustive et de qualité disparate.
Faute de donnée valides sur l’exposition des populations, la caractérisation du risque a procédé d’une approche par scénarios. Le risque a été estimé pour différents niveaux hypothétiques de contamination des eaux de baignade et pour les différents indicateurs de qualité établis comme pertinents au terme de la méta-analyse. Ce risque pouvait être calculé en considérant d’une part, les valeurs du risque relatif correspondant à la concentration des germes du scénario choisi et d’autre part, un certain ‘bruit de fond’ de la morbidité digestive aiguë dans la population générale. La densité d’incidence journalière dans une population non exposée a pu être estimée à partir de différents travaux épidémiologiques récents. Une étude réalisée en France (10) au sein d’un panel de volontaires de la population générale en milieu rural, desservi par une eau de boisson conforme aux critères de qualité microbiologique donne, lors d’un suivi de 9 mois, une incidence moyenne de 7,70 10-3 cas par personne.jour pour la morbidité digestive aiguë totale, 1,14 10-3 pour les troubles objectifs (TDO) et 0,50 10-3 pour des gastro-entérites (assimilables aux troubles hautement crédibles HCGI).
Le risque, pour le scénario choisi, est alors : Ijour = Ibase x RRi (1)

avec :

  • RRi, le Risque relatif associé, d’après la méta-analyse, à la concentration de l’indicateur considéré

  • Ibase , la densité d’incidence journalière de base dans la population générale non exposée.



Cependant une personne n’a pas qu’une seule occasion d’exposition dans l’année. L’OMS a proposé de construire des scénarios de risque à partir d’un ensemble de 20 jours de contact par an avec des eaux de baignade (11). Le risque qui en résulte est alors (12) :
Ian = 1 – (1 - Ijour)20 (2)

3.2.2Critères pour l’acceptation du risque


Différentes références peuvent être utilisées pour porter un jugement sur l’ampleur du risque ainsi calculé. L’Agence américaine US-EPA a adopté la valeur de 10-4 comme mesure du risque infectieux annuel maximum au-delà duquel des mesures de réduction du risque microbiologique (d’origine hydrique ou alimentaire) doivent être mises en œuvre (13). Cette valeur de 10-4 a été retenue comme premier niveau, à partir duquel est estimée la concentration de l’indicateur qu’il est souhaitable de ne pas dépasser. Toutefois, cette valeur limite de risque est très basse, en regard du ‘bruit de fond’ de la morbidité digestive aiguë, qui est de 1 800 à 28 000 fois plus fréquente selon le type de morbidité prise en compte. La valeur de 10-3 peut tout autant être prise comme repère. Mais le choix final de la ou des valeurs à prendre en compte pour l’acceptation du risque relève d’un débat politique et social et n’appartient pas aux auteurs du présent travail.
La valeur du risque attribuable à la baignade pour une concentration d’un germe donné peut ainsi être calculée comme :

  • Risque annuel pour 20 baignades – risque annuel (pour 20 jours) sans baignade

où :

  • le risque annuel sans baignade (pour un nombre de ‘contacts’ équivalents, quoique virtuels, de 20 jours) est calculé selon la formule (2) en fixant le risque journalier au niveau de l’incidence observée dans la population générale (10) ;

  • le risque annuel pour 20 baignades découle, pour une concentration donnée de germes, de l’application du RR associé, à l’incidence observée dans cette population non exposée.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Bibliographie : 39 iconBibliographie la bibliographie est commune aux membres du groupe
«Nom de l’encyclopédie ou du dictionnaire», titre du volume et numéro (si encyclopédie), pages consultées

Bibliographie : 39 iconBibliographie

Bibliographie : 39 iconBibliographie p. 52

Bibliographie : 39 iconBibliographie p 4

Bibliographie : 39 iconBibliographie p. 25

Bibliographie : 39 iconBibliographie La bibliographie

Bibliographie : 39 iconBibliographie

Bibliographie : 39 iconBibliographie

Bibliographie : 39 iconBibliographie

Bibliographie : 39 iconBibliographie





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com