I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1)





télécharger 32.77 Kb.
titreI. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1)
date de publication16.10.2016
taille32.77 Kb.
typeDocumentos
m.20-bal.com > droit > Documentos
Lésions élémentaires

Eléments de sémiologie dermatologique


I.Lésions visibles (Changements de couleur de la peau)

    1. Macule (figure1)


Modification de la couleur de la peau, sans altération épidermique (squames, vésicules).

Lésion de la peau consistant en une tâche le plus souvent rouge (érythémateuses) dont la dimension peut varier.
Celle-ci ne présente pas de relief notable à la surface de la peau et s’efface en vitro pression (elle disparaît lorsqu'on appuie dessus, à l'aide du doigt par exemple).
Les macules peuvent être de différentes tailles, uniques ou multiples, et ont une origine variée.

Les macules ou taches peuvent être rouge (érythémateuse), brun (pigmentaire) ou achromique

(Dépigmentées)
    1. Erythème (photo1)


L'érythème (macule rouge) est la lésion dermatologique la plus courante ; il s'agit d'une rougeur congestive de la peau, diffuse ou localisée, s'effaçant à la vitro pression (c'est-à-dire à l'appui). Traduit la dilatation du capillaire (vasodilatation) du derme superficiel

L’érythème peut être localisé ou généralisé
Exemple

L’érythème fessier du nourrisson.
    1. Dyschromie


Achromie : disparition totale de la pigmentation habituelle de la peau.

Hypo pigmentation : hypochromie (diminution) et achromique) (absence de pigmentation) : il y a diminution ou absence de mélanocytes et/ou de sécrétion de mélanine.

Hyperpigmentation : hyper chromique : le pigment peut être la mélanine, pigment naturel de l'épiderme. Il donne des teintes allant du marron au noir.

    1. La squame


La squame est une lésion secondaire. Elle est le résultat d'un détachement de la couche cornée, normale ou pathologique. Les cellules cornées sont peu adhérentes, entraînant une desquamation.

Les aspects cliniques sont nombreux :

  • Scarlatiniforme

  • pityriasiforme caractéristique du pityriasis versicolor, de l'état pelliculaire du cuir chevelu

  • psoriasiforme: elle s'observe dans le psoriasis.







Photo1 Erythème
    1. Le purpura:


Correspond à une extravasation de globules rouges dans le derme et reflète soit une anomalie de la paroi vasculaire (vascularite), soit une anomalie du sang en particulier des plaquettes (thrombopénie,

thrombopathies).




Figure 1

II.Lésions palpables et visibles:



Sont des lésions surélevées par rapport à la peau saine voisine leur contenu peut être liquide ou solide.

  • Si le contenu est liquide:

• On parle de vésicule,

• De bulle

• De pustule.



  • Si le contenu est solide

On parle de papule, de nodule ou de végétation en fonction du niveau de la lésion

Les végétations sont des lésions franchement surélevées par rapport à la peau ce qui donne lieu à des comparaisons "végétales" telles que chou fleur ou framboise. . .

  1. Lésions liquidiennes

      1. Vésicules (figure2, 3,4)


Les vésicules cutanées sont des lésions élémentaires de la peau se caractérisant par un soulèvement de forme arrondie de l'épiderme (couche de cellules superficielles de la peau) de 1 à 3 mm de diamètre. Elles contiennent un liquide transparent appelé sérosité. Les vésicules sont le résultat généralement d'une infection due à un virus du zona, de la varicelle, de l'herpès ou encore elles sont dues au syndrome main pied bouche qui est une infection bénigne et rare de l'enfant. Les vésicules s'observent également à l'occasion de maladie moins fréquente comme la toxidermie correspondant à une dermatose secondaire à une intoxication, une dermatophytie (candidose : infection par un champignon) etc. Leur évolution est variable selon leur étiologie (origine).

        Vésicules (figure2)





        Vésicules (figure2)



        Vésicules (figure4)




      1. Bulles


Ce sont des vésicules de grande taille

Il est nécessaire de différencier la bulle de la vésicule. La bulle se distingue de l'ampoule, de la vésicule et de la pustule (qui contient du pus) par : sa forme arrondie, sa grande taille (> 5 mm) et la présence de sang parfois

La  bulle est un soulèvement de l'épiderme, plus ou moins arrondi et volumineux,  constitué par une accumulation de liquide (sérosité) contenant ou pas du sang

Cette dermatose (maladie de la peau) fait suite à l'écartement de 2 couches de la peau :

  • L'épiderme superficiellement.

  • Le derme situé entre l'hypoderme (au-dessous) et l'épiderme (au-dessus).

De façon générale la présence de bulles (survenant sans raison apparente) est quelquefois le symptôme d'une maladie grave. C'est la raison pour laquelle il est nécessaire, devant une maladie bulleuse récidivante de poser, avec le plus de précision possible sans attendre, le diagnostic.

Les maladies bulleuses étendues ont un pronostic quelquefois sévère. Par exemple le syndrome de Lyell nécessite un traitement en service spécialisé de réanimation
Causes  
Brûlure

Frottement

  • Impétigo

  • Dermatose bulleuse

  • Érythème polymorphe

Maladie bulleuse héréditaire (incontinentia pigmenti, porphyrie congénitale épidermolyse)
Symptômes  
Il est nécessaire de faire le distinguo entre la bulle relativement volumineuse, la vésicule qui est particulièrement petite et la pustule qui contient du pus. Après rupture de la bulle qui est fragile on ne constate qu'une petite érosion de la peau quand celle-ci a totalement disparue. L'érosion qui fait suite se recouvre habituellement progressivement d'une croûte mais pas dans tous les cas. C'est la raison pour laquelle, quand une dermatose est vu après la rupture de la bulle, le diagnostic n'est pas toujours aisé.

Les bulles sont soit uniques soit multiple selon la pathologie en question. En cas de brûlure elles sont multiples selon l'étendue de la brûlure. On parle préférentiellement d'ampoule.

En cas d'érythème polymorphe les bulles sont multiples.

En cas de toxidermie les bulles apparaissent de manière généralisée sur l'ensemble du corps ou presque.

En cas d'épidermolyse bulleuse les bulles sont généralement limitées aux mains et aux pieds.

En cas de photodermatose, les bulles s'observent essentiellement sur les régions qui ne sont pas couvertes par les vêtements.

Certaines pathologies ne s'accompagnent pas toujours de bulles il s'agit entre autres de l'herpès ou encore de l'eczéma dysidrosique
      1. Pustules (figure)


Collections liquidiennes purulente superficielle se développant dans le derme, entourée en général d’une zone inflammatoire

En résumé

Vésicules : Boutons remplis de sérosité.

Bulles : Ce sont des vésicules de grosse taille, formant des cloques sous la peau.

Pustules : Vésicules contenant du pus.


Lésions solides
  1. Papules



Epaississement du tégument :

Ce sont des lésions solides : épaississement très localisé du tégument réalisant une petite surélévation par rapport à la peau voisine. Le palper donne une sensation un peu ferme sans que cela puisse aller jusqu'à une induration vraie.



      1. Nodules



Nodule

Ce sont des lésions saillantes et palpables, mais de grande taille (supérieure à 2cm), arrondies.

Dermiques ou hypodermiques, elles peuvent être seulement palpables sous forme de "boules" sous un tégument qui par ailleurs parait normal.

Elles sont liées à une atteinte inflammatoire ou tumorale primitive du derme réticulaire et/ou de l'hypoderme





    1. Lésions diverses


Erosion et ulcération (figure 5)
Ces lésions sont caractérisées par une perte de substance

  1. Érosion


L’érosion est une perte de substance superficielle exemple : lésion de grattage

      1. Ulcération


L'ulcération est une perte de substance plus profonde, intéressant le derme, à bords plus ou moins réguliers, guérissant en laissant une cicatrice séquellaire. Sa surface peut être rouge, ou jaunâtre (fond fibrineux), ou croûteuse, ou noire (nécrose).

La cicatrisation
se fait par le comblement de la perte de substance par des bourgeons charnus, puis par épidermisation à partir des bords ou des annexes.
L'ulcère est une perte de substance chronique sans tendance à la cicatrisation.

Ulcération (figure 5)


      1. Gangrène


La gangrène est une nécrose tissulaire d'origine vasculaire ou infectieuse. Elle s'ulcère secondairement.
      1. Escarre


L'escarre est une nécrose secondairement ulcérée au point de pression (ischémie d'appui). Elle peut dépasser l'épaisseur de la peau et atteindre les muscles, les tendons, les os et articulations.
La gangrène et l'escarre sont associées à une perte de la sensibilité, une coloration noire, puis une élimination de la nécrose.
      1. Sclérodermie


Cette lésion est caractérisée par un épaississement et une perte de l'élasticité cutanée (condensation des éléments constitutifs du derme).
La peau est dure et a perdu sa souplesse. Elle s'observe dans des maladies inflammatoires (sclérodermie
      1. Atrophie


Elle est liée à l'amincissement de la peau par diminution ou disparition de tout ou partie de ses éléments constitutifs. Elle est de niveau soit épidermique, soit dermique, soit hypodermique, soit de plusieurs niveaux. L'appréciation se fait à la palpation qui repère la dépression. Les éléments sous-jacents (capillaires, veines, relief osseux) deviennent visibles.







similaire:

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconHomme de 30ans, présente des lésions du cou, non prurigineuses, apparues...

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconEmollient, adoucissant et apaisant, IL laisse la peau satinée et...
«seconde peau» protègeant ainsi votre peau et permettant alors aux autres actifs de déployer leurs effets

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconLa gale est due à un petit parasite (acarien microscopique) vivant...

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconNote d’information au personnel de l’etablissement scolaire définition...
«peau à peau», intimes et prolongés ou indirects (partager le même lit ou des vêtements). IL n’y a pas de contagion possible par...

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconA. Caractéristiques génétiques de l’espèce humaine
«couleur bleue» (= «yy») ou 2 allèles identiques «couleur marron» (= «YY») chez les homozygotes

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) icon1Définition Dermatose, macule érythémato-squameuse 2Généralités

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconSentir sa couleur est un bon exemple d’interdisciplinarité entre...
«sentir sa couleur» est un vécu énergétique qui repose sur une compréhension globale de la santé

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconRéalisation de la peau des Animaux-Machines
«peau» sur la structure métallique porteuse, en permettant l’animation de l’Animal-Machine, tout en conservant un aspect naturel,...

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconCours : I/ Changements dans le vocalisme

I. Lésions visibles (Changements de couleur de la peau) Macule (figure1) iconChangements bucco-dentaire pendant la grossesse





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.20-bal.com